LES MALADIES RESPIRATOIRES CHRONIQUES AU TRAVAIL

Les maladies respiratoires chroniques sont des maladies des voies respiratoires et d’autres parties du poumon. Les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC), l’asthme, les maladies pulmonaires liées au travail et l’hypertension pulmonaire comptent parmi les plus courantes.

Outre la fumée du tabac, d’autres facteurs de risque sont la pollution de l’air, les produits chimiques utilisés dans le milieu professionnel, la poussière, et les infections fréquentes des
voies respiratoires inférieures pendant l’enfance.

Nous présentons ici une maladie respiratoire très courante, la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

L’exemple: la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

Name: Steven
Âge: 60 ans
Emploi: Livreur

 

Le cas de Steven atteint de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) 

Depuis quelques mois, Steven a une toux persistante et lorsqu’il doit parcourir de longues distances à pied, monter des escaliers ou porter les
paquets les plus lourds, il est essoufflé et forcé de s’arrêter et de s’asseoir quelques minutes pour récupérer. Son médecin lui a dit que ce sont les premiers symptômes de la maladie pulmonaire obstructive chronique et qu’il devrait éviter de porter de lourdes charges ou d’effectuer ce type de tâches et que pendant une crise respiratoire il doit utiliser un inhalateur d’oxygène.
Steven aimerait parler à son patron de la maladie, en espérant qu’il pourra alléger son travail et accepter ces conditions. Il ne veut pas arrêter de travailler, mais à son âge, il a peur qu’on le licencie et il pense qu’il pourrait avoir beaucoup de mal à trouver un autre emploi
.

Maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC)

1 De quoi s’agit-il?

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) désigne un ensemble de maladies respiratoires chroniques et de longue durée, qui affectent les poumons et les bronches et causent des difficultés respiratoires. Les dommages sont souvent irréversibles et ne pourront qu’être atténués.

La MPOC est un terme générique utilisé pour décrire les maladies pulmonaires évolutives, dont:

  • la bronchite chronique: état inflammatoire prolongé de la muqueuse bronchique.
  • L’emphysème: lésion des alvéoles pulmonaires (structure des poumons) dans
    lesquelles s’effectue l’échange entre l’air et le sang.
    L’emphysème provient habituellement d’une bronchite chronique.
  • L’asthme réfractaire (non réversible): un type d’asthme qui ne répond pas aux médicaments habituels contre l’asthme.

La maladie peut avoir plusieurs causes:

  • Dans la grande majorité des cas, la MPOC est causée par l’inhalation de substances polluantes, dont le tabac
  • Exposition à des substances toxiques
    d’origine industrielle (fumées) ainsi qu’à la poussière
    et à la mauvaise qualité de l’air.
  • La génétique peut aussi jouer un rôle dans le développement de la MPOC chez les personnes en
    carence d’une protéine protégeant les poumons.

2 Symptômes

Les principaux symptômes de la MPOC sont:

  • Essoufflement, surtout pendant l’activité physique, après un exercice, même léger, comme la montée d’un escalier.
  • Respiration sifflante (dyspnée): il s’agit d’un type de respiration bruyante plus aiguë, surtout pendant les expirations. – La respiration, altérée dans le rythme ou la fréquence se produit avec difficulté ou souffrance du patient.
  • Oppression thoracique
  • Production excessive de mucus, qui peut contenir de petites pertes de sang.
  • Toux chronique et persistante, avec ou sans mucus
  • Enrouement
  • Température ou frissons
  • Faiblesse et manque d’énergie
  • Déglutition douloureuse
  • Enflure des pieds, des chevilles ou des jambes
  • Perte de poids involontaire (en particulier
    dans les derniers stades)

Les symptômes peuvent également évoluer en complications et causer des dommages beaucoup plus graves à la personne, tels que : infections respiratoires fréquentes (pharyngite, rhume, grippe, pneumonie, etc.), emphysème, cancer du poumon, hypertension pulmonaire (hypertension artérielle dans les artères pulmonaires) et autres comorbidités chroniques comme les maladies du cœur, dépression et anxiété.

3 Traitement

La MPOC est une maladie évolutive et actuellement incurable, mais avec un diagnostic et un traitement approprié, les personnes peuvent recourir à de nombreux moyens pour contrôler leur maladie, mieux respirer et éviter les crises.

Avec certains aménagements du mode de vie et des activités, elles peuvent jouer un rôle actif dans la gestion de leur maladie et peuvent améliorer leur santé physique et émotionnelle et vivre
agréablement de nombreuses années.

Le premier traitement de la maladie pulmonaire obstructive chronique consiste à cesser de fumer afin d’éviter toute aggravation et d’arrêter la progression des dommages.

Éviter la fumée passive, les vapeurs chimiques, la pollution de l’air et la poussière, dans la mesure du possible.

Le traitement pharmacologique de la MPOC doit être soigneusement planifié par le spécialiste.

Il comprend:

  • Bronchodilatateurs, corticostéroïdes, théophylline et antibiotiques
  • L’oxygénothérapie, qui compense la difficulté d’obtenir la quantité d’oxygène nécessaire au fonctionnement des organes et des tissus, en particulier les muscles et le cœur.
  • Rééducation pulmonaire: combinaison d’exercices visant à renforcer les muscles de soutien de la respiration.

4 Enjeux psychosociaux et impact sur l’emploi

Le diagnostic de MPOC peut avoir des conséquences importantes sur la vie personnelle et sociale, surtout pour les personnes en âge de travailler, en raison de l’impact conséquent que la maladie aura probablement sur la vie professionnelle.

En gardant les personnes atteintes de MPOC au travail le plus longtemps possible, on leur permet non seulement une activité quotidienne, mais aussi une amélioration de santé, leur bien-être financier, social et psychologique. Si l’emploi n’a pas de  répercussions directes sur l’évolution de la maladie, les gens pourront choisir de continuer à travailler et devraient être encouragés à le faire.

Même si les employés atteints de MPOC ne sont pas toujours en mesure d’atteindre leur pleine capacité, cela ne signifie pas que la maladie affecte définitivement la productivité.

Mesures pour la prise en charge, le maintien ou le retour au travail des employés atteints de MPOC

  • Aérer et humidifier r l’environnement de travail en assurant une ventilation adéquate.
  • Promouvoir des politiques pour l’abandon du tabac et du contact avec la fumée passive.
    Prévoir un environnement non-fumeurs, sans poussière, fumée ni parfum.
  • Si le travailleur est exposé à l’un de ces irritants pulmonaires (vapeurs, produits chimiques, toxines et pollution), assurez-vous qu’il utilise un masque de protection.
    .
  • Limiter les activités épuisantes pour l’employé, ou exigeant des efforts physiques importants.
    Cela inclut parfois de prendre du repos après avoir fait un discours, car il peut être fatigant de parler pour les personnes ayant des problèmes respiratoires.
  • Permettre un horaire de travail flexible (p. ex. travail à domicile, possibilité d’arriver plus tard ou de partir plus tôt).
  • Faciliter la mobilité du travailleur (p. ex. prévoir une place de stationnement accessible ou un scooter de mobilité, un porte-documents sur roulettes pour transporter les affaires de travail).
  • Assurez-vous que l’employé porte un appareil à oxygène au travail: cela aide à prévenir l’essoufflement, améliore sa vigilance et son efficacité tout au long de sa journée de travail.
    Donnez-lui le temps de se reposer et de prendre ses médicaments par inhalation au cours de la journée.

Lorsqu’il devient manifeste que ce genre de travail aggravera son état de santé, l’employé envisagera peut-être l’incapacité de longue durée. Le départ anticipé pour une personne atteinte de MPOC peut avoir un impact négatif sur les versements de sa caisse de retraite et sa situation financière, mais aussi sur
son bien-être psychologique et social; il est donc important de considérer la retraite anticipée comme la toute dernière option.

Pour plus de d’informations, consulter:
European Respiratory Society (ERS) – https://www.erswhitebook.org/chapters/chronic-obstructive-pulmonary-disease/
European
Academy of Allergy and Clinical Immunology (EAACI) https://www.eaaci.org/
European Federation of Allergy and Airways Diseases Patients’ Associations (EFA) – http://www.efanet.org

Share This